Acclimatation : le goutte à goutte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Acclimatation : le goutte à goutte

Message  Admin le Jeu 26 Jan - 22:22

On sait (en tout cas on devrait le savoir) que le stress est un facteur-clé pour les poissons en ce qui concerne leur santé, et le premier facteur déclencheur de maladies (en particulier le fameux ick). Or l’un des moments les plus stressants pour eux est le transfert dans un nouvel aquarium, soit qu’ils soient sauvages et doivent parvenir dans une nouvelle eau à laquelle ils ne sont pas habitués, soit qu’ils aient fait un long voyage (par exemple en avion). Dans ce cas, l’acclimatation est essentielle, et plus elle sera lente mieux cela vaudra pour éviter un choc osmotique (température, pH, autres paramètres différents entre les deux eaux), et ce surtout si les espèces sont sensibles. La meilleure acclimatation est celle qui se pratique au goutte à goutte ; c’est très simple et l’on n’a pas besoin d’un matériel important : un tube à air, une valve pour régler le débit de l’eau, et un container pour y placer les poissons. Dans mon cas, je n’ai pas de gros poissons donc un seau de 2 gallons me suffit ; bien entendu il faudra prévoir plus grand dans le cas de transfert de gros poissons. Il y a aussi des cas où les poissons arrivent dans de petits sacs avec peu d’eau (apistos, killies) ; j’utilise alors un récipient plus petit.

Voici comment je pratique, et je n’ai jamais eu de problèmes jusqu’à maintenant, après maintes années de pratique. Après avoir mis doucement les poissons dans leur container, je place le tube à air dans l’aquarium avec une pince pourque cela ne bouge pas :
Et je fais aller le tube jusqu’au fond du seau. Je règle la valve pour avoir un débit assez lent, une goutte par seconde :
Et je laisse aller, en général une ou plusieurs heures, selon la fragilité des poissons. Je maintiens le couvercle sur le seau, en particulier dans le cas de poissons sauteurs (hachettes, killies, etc.) et de temps à autre je regarde les poissons pour voir s’ils n’ont pas l’air mal :
Dans le cas d’un stress visible, il faut immédiatement intervenir et réduire le débit de l’eau avec la valve.

Voici ce à quoi ressemble typiquement une étape d’acclimatation chez moi :
Filets, serviettes, serviette sur le sol. Quand c’est possible, j’utilise aussi un gobelet de plastique réservé seulement pour les aquariums pour ne pas avoir à attraper les poissons au filet, ce qui évite un facteur stress supplémentaire, et je les transfère tranquillement en les attrapant dedans, puis je laisse l'aquarium éteint pendant quelques heures.

Je pratique cette phase à la fois pour ceux qui partent en quarantaine et pour ceux qui, une fois la quarantaine finie, sont transférés dans leur aquarium d’accueil. Il faut faire la même chose avec les crevettes.

Voilà, si vous avez des commentaires ou des questions, n’hésitez pas.
RiC
© Forum des Amateurs de Cichlidés du Québec (FACQ) 2012

Admin
Admin

Messages : 27
Date d'inscription : 22/01/2012

http://facq.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum